Conseil-avocat-divorce.com » droit familial » Divorce facile : de quoi s’agit-il ?

Divorce facile : de quoi s’agit-il ?

Divorce facile : de quoi s’agit-il ?

Divorce facile : comment bien le préparer ?

Le mariage est l’union de deux personnes, reconnue par la loi dans le but de vivre et de s’unir à vie. Parfois les choses ne se passent pas comme prévu, les problèmes deviennent ingérables et le couple ne s’entend plus, c’est pourquoi les conjoints tendent à divorcer. Le divorce est une rupture judiciaire du mariage. Il permet une séparation des deux ex-conjoints en respectant certains aspects, afin que chacun d’eux puisse bénéficier de certains avantages. La loi française a mis en place un concept intitulé ” le divorce facile “. Qu’est-ce que le divorce facile et comment bien le préparer ?

Qu’est-ce que le ” divorce facile “?

Le divorce facile est une loi qui a été mise en oeuvre en janvier 2017 en France. Elle permet aux personnes engagées souhaitant se séparer, sous certaines conditions, d’éviter de passer par un juge spécialisé dans les affaires familiales et cela, en assurant certains avantages dont les dépenses.

Ce type de divorce vous permet d’avoir quelques avantages qui résident dans le fait que la procédure soit plus rapide et moins chère. Vous disposez de la liberté de choisir la façon qui vous convient de vous séparer et partager vos biens par exemple. Comparé à l’ancienne procédure de divorce, cette dernière ne demande pas les raisons qui vous poussent à vous séparer ni la durée de votre mariage.

Comment bien préparer son “divorce facile” ?

Pour mener à bien cette nouvelle étape dans votre vie, il faut prévoir tout ce qui est nécessaire pour commencer la procédure de divorce. Pour se faire, il vous faut :

  • Les documents nécessaires à ce genre de procédure : il faut que vous présentiez des actes de naissance et de mariage, actes de naissances de vos enfants s’ils sont mineurs, une copie du livret de famille, un document contenant les revenus et les charges de l’époux.
  • Prendre rendez-vous avec votre banquier : pour clôturer un compte en commun, partager en parts égales la somme, annuler les procurations existantes dans le compte du conjoint et du crédit immobilier, s’il est en cours, et résilier les crédits sur les cartes de crédit.
  • Faire un inventaire de tous les biens que vous avez eu pendant le mariage.
  • Préparer convenablement son divorce en rédigeant une attestation si l’un des conjoints souhaite quitter le domicile, tout comme il faut prévoir et planifier la garde des enfants et fixer le budget des dépenses à prévoir.
  • Choisir son avocat : bien sûr privilégier un avocat qui sera à votre écoute, qui comprendra vos besoins et qui saura vous conseiller. Vous pouvez toujours demander l’avis de vos proches ou des personnes qui ont eu recours à ce genre de solutions.